Qui sommes-nous ?

L'équipe d'animation

DSC02890 (2).png
Alain Albrecht
Coordinateur

Alain est Directeur de Recherche à l’IRD dans l’UMR Eco&Sols pour ‘Ecologie Fonctionnelle et Biogéochimie des Sols et des paysages’; c’est un spécialiste de sols tropicaux, plus particulièrement de la matière organique du sol dans ces fonctions agronomiques et environnementales.. Sa carrière, débutée en 1981, l’a amené à être affecté en Côte d’Ivoire, à la Martinique, au Kenya, à Madagascar et enfin à La Réunion. Il a eu la chance d’encadrer plus de 70 étudiants dont une vingtaine de doctorants, essentiellement dans les pays du Sud. Il est le porteur et l’animateur du projet SeqCOI.

DSC02917 (2).png
Marie Deresse
Ingénieure d'études Coordination

Marie est ingénieure d’étude contractuelle à l’IRD, au sein de l’UMR Eco&Sols dont les principaux objets d’étude sont les agroécosystèmes bas intrants composés sous climat tropical et méditerranéen. Diplômée d’un master en sociologie politique et d’un master en politiques publiques de l’alimentation et gestion des risques sanitaires, elle est chargée de la coordination du projet SeqCOI et participe aux diverses actions.

DSC02902 (2).png
Myriam Allo
Chargée de recherches Carbone

Myriam est chargée de recherche contractuelle à l’IRD au sein de l’UMR Eco&Sols, et basée à Saint-Pierre de La Réunion. Titulaire d’un doctorat en sciences agronomiques, elle a réalisé sa thèse sur le potentiel de séquestration du carbone dans les sols agricoles de La Réunion. Dans le cadre du projet SeqCOI, sa mission est de coordonner les activités concernant les travaux de cartographies du carbone du sol et des bilans de gaz à effet de serre (GES) dans les territoires cibles du projet, afin de développer et de mettre à disposition des décideurs, un outil d’aide à la décision pour des politiques territoriales sur l’atténuation du changement climatique.

DSC02886 (2).png
Pierre Todoroff
Chercheur associé Spatialisation

Pierre est chercheur en agronomie, spécialisé en information spatiale, métrologie, et agronomie du paysage, au sein de l’UR AIDA au CIRAD, à Saint-Pierre de La Réunion. Il anime une équipe de recherches spécialisée en aide à la décision pour les agricultures du Sud. Ses objets d’étude sont l’évaluation des stocks de carbone du sol, le bilan carbone des changements d’usage des terres, le suivi de croissance des cultures par télédétection, l’assimilation de données de télédétection dans des modèles de cultures, et les systèmes d’information spatialisée. Il travaille sur des terrains principalement situés dans la zone Océan Indien (La Réunion, Ile Maurice, Afrique du Sud, Thaïlande, Indonésie).

DSC02895 (2).png
Pierre Villefourceix-Gimenez
Ingénieur d'études Données

Pierre est data scientist à l'IRD, à Saint-Pierre (La Réunion). Diplômé ingénieur statisticien-économiste et ingénieur agronome, il est chargé de construire une base de données spatialisée des propriétés des sols de l’île. Dans le cadre du projet SeqCOI, il participera à la construction d’une base de données similaire incluant les autres territoires d’études ; elle contiendra les paramètres nécessaires au fonctionnement de l’outil d’évaluation des offres et demandes en carbone du sol en fonction de plusieurs scenarii de modes d’occupation.

L'IRD

logo-ird-2016-longueur-fr.png

L'Institut de recherche pour le développement est un organisme pluridisciplinaire reconnu internationalement, travaillant principalement en partenariat avec les pays méditerranéens et intertropicaux.

Établissement public français placé sous la double tutelle des ministères de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et de l’Europe et des Affaires étrangères, l'IRD un acteur français majeur de l’agenda international pour le développement.

Les priorités de l'IRD s'inscrivent dans la mise en œuvre, associée à une analyse critique, des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés en septembre 2015 par les Nations unies, avec pour ambition d'orienter les politiques de développement et de répondre aux grands enjeux liés aux changements globaux, environnementaux, économiques, sociaux et culturels qui affectent la totalité de la planète.

Nos partenaires


A La Réunion

logo-cirad-removebg-preview.png

Le Cirad est l’organisme français de recherche agronomique et de coopération internationale pour le développement durable des régions tropicales et méditerranéennes.

Présent sur tous les continents dans une cinquantaine de pays, le Cirad s’appuie sur les compétences de ses 1650 salarié.es, dont 1140 scientifiques, ainsi que sur un réseau mondial de 200 partenaires.

Le Cirad met son expertise au service de tous et toutes afin de favoriser la protection de la biodiversité, les transitions agroécologiques, la durabilité des systèmes alimentaires durables, la santé (des plantes, des animaux et des écosystèmes), le développement durable des territoires ruraux et leur résilience face au changement climatique.

logo-deal.png

La DEAL Réunion (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) est le service de l’État référent et promoteur du développement durable sur l’île de La Réunion. Elle est placée sous l’autorité du Préfet de La Réunion.

Ses domaines d'action sont les suivants : développement, aménagement et construction durable ; transition énergétique ; lutte contre le changement climatique ; préservation des ressources , des espaces et patrimoines naturels, de la biodiversité, de la ressource en eau et des paysages ; transition écologique ; prévention des pollutions et des risques technologiques et naturels ; production de logements sociaux, politique de l’habitat et rénovation urbaine ; mobilité et transports ; sécurité et éducation routière ; mise à disposition des connaissances et données environnementales.

260 agents composent son effectif. Son siège est basé à Saint-Denis, et 3 antennes territoriales (Saint-Paul, Saint-Pierre et Saint-Benoît) assurent sa présence sur l’ensemble du département, au plus proche des citoyens, des collectivités et des partenaires publics ou privés.


A Madagascar

logo-lri-removebg-preview.png

Le Laboratoire des Radio-Isotopes est rattaché à la Présidence de l’Université d’Antananarivo. Il est intégré à des réseaux de recherche internationaux (collaboration avec l’IRD, le Cirad, l’INRAE, le JIRCAS, Bangor University, le VLIR etc.) et nationaux (collaboration avec l’ESSA, le FOFIFA, le FIFAMANOR, l’ANAE, etc.).

Le Laboratoire possède trois axes de recherche principaux :

« Sols et changement climatique » : études sur les impacts des différents modes d’usage et des pratiques agricoles sur la séquestration du carbone dans le sol et dans la biomasse végétale.

« Biodisponibilité des nutriments » : études sur l’amélioration des pratiques culturales et l’utilisation des différentes interactions sol/racines-plantes.

« Biologie du sol » études sur le rôle des différents organismes du sol (la faune du sol, les microrégulateurs et les microorganismes du sol) dans la mise à disponibilité des nutriments pour la plante et dans l’atténuation du changement climatique via leurs actions sur le cycle du carbone. Cet axe est intégré à une étroite collaboration entre le LRI et l’UMR Eco&sols (IRD).

logo-fades-removebg-preview.png

L'Association Fades (Favoriser le Développement de la Recherche et de l'Expertise en agronomie, services écosystémiques et sol) est experte en sciences de l'environnement et de l'agronomie.

Dans le domaine des sciences du sol, son expertise est notamment portée sur la caractérisation des différentes propriétés du sol, leurs cartographies, les mesures de leur bilan de gaz à effet de serre et de leur potentiel d’émission. 

L'association Fades a été mandatée dans le cadre du projet SeqCOI pour réaliser, sur le territoire d'étude à Madagascar, un inventaire des données actuelles et anciennes sur les propriétés de sols et les pratiques agricoles et une cartographie des modes d’usages et des stocks de carbone du sol. Elle évaluera également le bilan émissions/stockages des gaz à effet de serre des rizières.

logo-agrisud-C1-rvb.png

Agrisud International, ONG française de développement, a pour mission d’agir contre la pauvreté dans les pays du Sud.

Par une démarche économique et agro-écologique, elle forme et accompagne de très petites entreprises (TPE) agricoles familiales dans le développement durable de leurs activités.

Depuis 1992, elle contribue au développement d’exploitations familiales et de filières agricoles dans 26 pays d’Afrique, Asie, Amérique du Sud et Caraïbes.

Avec ses partenaires, elle contribue également à renforcer les dynamiques territoriales afin que l’environnement de ces TPE agricoles soit porteur au niveau environnemental, social et économique.

Plus de 75 000 TPE ont été soutenues depuis sa création.


A Rodrigues

logo-tmr-removebg-preview.png

L'association Ter Mer Rodriguez concentre ses activités en quatre axes principaux :

→ L’éducation et la sensibilisation à la protection environnementale de la société.

→ Le renforcement des capacités d'action contre le changement climatique, en ligne avec la vision régionale, nationale et internationale, dont la vision 2030 pour le développement durable.

→ La recherche et l’innovation.

→ Promotion de projets éthiques.